Le héros que je deviens quand je gagne un gros gain

Que se passe-t-il dans la tête du joueur qui vient de gagner un super jackpot ? Il y a comme une sorte de jaillissement et d’illumination intérieure… Tout d’un coup, le gagnant sort du commun et du quotidien et représente une sorte de héros des temps modernes.

Classiquement, on distinguait essentiellement 2 types de héros

  • La méritocratie : à force d’acharnement et de travail, je me dépasse et accomplis quelque chose d’extra-ordinaire. J’ai accompli un acte héroïque qui demande des qualités et un travail hors-norme : je gagne et deviens un objet à valeur d’exemple (ex : sportif ou musical).

→ Cheminement et constance : effort permanent tendu vers un but. Un héros, c’est celui qui se dompte et parvient à une excellence dépassant toute comparaison.

  • La réaction spontanée : l’acte héroïque, souvent au risque de sa vie, qui sort comme du néant, sans signes avant-coureurs… (ex : la personne qui se jette à l’eau ou traverse les flammes pour sauver quelqu’un). Acte isolé mais qui exprime une bravoure et un “courage” spontané exceptionnel.

→ Réflexivité inconditionnelle comme un “instant tigre”. Un héros, c’est celui qui soudain, dans certaines situations extrêmes, fait preuve de courage et de valeur.

Devenir un héros par le hasard est un type très singulier de héros. 

Le héros par le jeu

Sans signes précurseurs, le hasard me choisit et m’élit sans aucune raison apparente, comme l’élection d’un homme sans qualité. Un éclair soudain qui m’écarte du commun des mortels.

Je deviens héros malgré moi : je suis reconnu par une force anonyme, c’est comme un sacre et comme une sorte de sacrement. 

Sensation intérieure immédiate : je suis en a-pesanteur, je plane au-dessus des eaux, je suis comme statufié. Je deviens modèle et objet d’envie. Mais c’est le lieu entre le rien de l’action (mais inspirée?) et le tout du gain comme récompense (parce que je le valais bien finalement ?). Il y a comme un lien gratuit sans logique rationnelle et directement compréhensible. Le pourquoi reste sans réponse… Et renvoie au fameux : “parce que c’était lui parce que c’était moi” de Montaigne concernant son amitié avec La Boétie.

Gagner à un Super Jackpot correspond à une glorification de soi, sans raison, mais magistrale, immédiate et totale. “Je suis vainqueur” sans combat et sans efforts, du seul fait de cette soudaineté qui intervient comme une rupture avec toute antériorité. C’est comme une bénédiction spontanée du destin via le hasard.

Le gain est le symbole de cette élection. Le gain indique puissance et pouvoir et ceci m’est donné sans contre-partie. Dorénavant, il va asseoir ma puissance et mon être. Il m’éblouit et me fait resplendir : comme une grâce venue d’ailleurs et qui me distingue définitivement. : “je ne serai plus jamais la personne que j’étais avant” !

Cette histoire/narration renvoie aux standards du mythe du héros

  • Le joueur est dans le Manque fondamental. Combinatoire de manque d’être et d’avoir…
  • Être en quête et partir à l’aventure, vers l’Ailleurs à la recherche d’une rencontre déterminante. Chercher à se réaliser du fait de l’incomplétude initiale de mon être.

Jouer c’est se mettre en jeu

Rencontrer des obstacles divers : ici le doute et le découragement (lutte interne entre tenter, taquiner, le destin et attendre sa réponse…). Prise de risque de perdre quand je joue et de rester dans l’indifférenciation.

Vaincre le chiffre, décrypter ou déchiffrer spontanément l’énigme, à cette question de sphinx… Et être reconnu par l’obtention de l’élixir.

Résultat social : on ne me voit plus jamais comme avant et je ne serais jamais comme avant. Victoire et donc obtention d’une sorte de Graal et écrasement de mes ennemis. Plus de rivalité mimétique possible !

C’est une sorte de métamorphose immédiate qui me permet d’obtenir des objets inimaginables : c’est un démultiplicateur d’agir, une capacité à entreprendre, on passe directement de l’actuel au virtuel.

Sujet choisi par l’Autre, l’Autre m’aimait…

Passage du rien au tout : de l’être sans qualité à l’être reconnu par une absoluité sans visage

Je deviens la cible unique, comme la visée d’une intentionnalité muette. C’est une rencontre, qui illumine comme un coup de foudre, entre un individu et le destin.

Le héros par le hasard correspond aux définitions classiques du héros, à partir de différents lieux

  • mythologique : du héros comme demi-dieu, favori des dieux. Il s’est réalisé une Reconnaissance par l’Autre, élection choix élaboré par une instance tierce de type transcendant.
  • littéraire : personnage principal d’un poème, d’un roman, d’une pièce de théâtre. Dans une histoire.
  • sociologique : personne qui est l’objet de l’admiration d’une autre. Hors du commun dans l’obtention de la valeur des valeurs (l’argent).
  • psychanalytique (psychologie des profondeurs) à travers le mythe alchimique de la métamorphose de soi. Partir de l’humus commun et banal qu’est son propre moi pour atteindre l’or, c’est à dire le couronnement de soi et l’accomplissement de soi… et ainsi tendre vers l’idéal du moi.
  • Univers du jeu : le joueur qui gagne devient un héros dans la mesure où il accomplit la finalité du jeu qui est de gagner. C’est un accomplissement et La réalisation.

 Le joueur, ce héros

Le hasard heureux, quasi miraculeux, transforme l’individu joueur en un héros des temps hyper-modernes. C’est à dire qu’il atteint directement la finalité économique et sociale sans en passer par les strates usuelles qui sont souvent longues, fastidieuses et pas nécessairement couronnées de succès.

Par ailleurs, il y a une sorte de force impalpable et toute puissante qui a choisi cet individu là et pas un autre. L’individu-joueur est ainsi transcendé, visée de dieux anonymes, et se trouve métamorphosé immédiatement en un autre être. Il est celui sur qui tombe la Fortune et est comme sanctifié par un ordre supérieur qui dépasse notre entendement.